Calendrier

« Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Thinredline

ThinredlineElucubrations creuses d'un étudiant en droit administratif (mais pas que ça, des fois je dis des trucs intéressants. Ou pas)

Blog

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Déménagement

Par Thinredline :: 02/09/2008 à 11:01
Anibé m'ayant informé que zeblog n'est plus référencé sur google, aucun intérêt de rester ici. Ben oui, comment je pourrais vous faire des supers tops de mes recherches de lecteurs pervers quand j'ai rien à raconter... Je vous vois venir, ces derniers temps l'électroencéphalogramme et l'ECG de ce blog étaient proche du plat pour cause de travail intensif dans les geôles du ministère de la santé.

Et puis bon, à la base mon blog, premier du nom sur 20six était fait pour compter mes aventures parisiennes (à l'époque ou je ne devais rester à Melun que pour une année) et dire des méchancetés sur un peu tout le monde (surtout sur BHL, mes ex et Nicolas Sarkozy). Entre temps, étant devenu juriste pour de vrai mon séjour en banlieue Est s'est éternisé et la vie Seine et Marnaise bien que pleine de surprises entre deux RER en panne ne donne pas lieu à de grandes réfléxions sur l'Absurde. Là j'avoue être dans les cartons, j'eménage dans le courant du mois Place Voltaire (ou Léon Blum parceque je suis un sale gauchiste réactionnaire)... Vous voyez, j'ai plein de supers excuses pour avoir lâchement abandonné mon lectorat.

Toujours est-il que c'est ici que ça se passe maintenant donc, à vos mises à jour.

On rit jaune.

Par Thinredline :: 13/08/2008 à 16:11
Si c'est une blague juive, elle n'est pas drôle du tout cette fois. Vendre des débardeurs à 18€ c'est une hérésie en soit, mais quand ceux-ci sont affublés de la reproduction d'un écriteau qui décorait le ghetto de Lotz et proclamant en teuton et en polonais "entrée interdite aux juifs", ça devient assez limite. On attend avec impatience la réaction de BHL qui nous permettra, je n'en doute pas, de nous faire un peu rire face à ce qui est, cette fois, du véritable antisémitisme. Sur le net on trouve plusieurs réactions ou informations contradictoires ou infondées, l'une d'elle est terrifiante : "les commerçants chinois n'ont pas compris ce qu'ils vendaient". A l'antisémitisme, ou plutôt aux tensions communautaires du XIXème arrondissement, s'ajoute le racisme courant des français.

Autre peuple doté d'un humour certain : les Russes. Envahir la Georgie en pleine cérémonie d'ouverture des JO à Pékin, c'est magnifique. Je n'aurai même pas osé en rêver. Par contre la mauvaise foi de l'Occident elle n'est pas fantasmée. Qu'on se le dise, Ossètes du Sud et Abkhazes sont quaisment tous titulaires d'un passeport Russe et cherchent à faire céssession de la Georgie depuis la chute du bloc Soviétique. Quand il s'agit de Kosovars pro américains, nous sommes prompts à brandit en étendard de la liberté le " droit des peuples à disposer d'eux même". Quand il s'agit de ploucs caucasiens et pro russes de surcroît, on appelle au calme et à la négociation. Et c'est Tbilissi qui a ouvert le feu en premier. Sur la forme je serais plus nuancé : les militaires russes ont la mauvaise habitude de se comporter comme des porcs avec les populations locales. En attendant le cessez-le-feu arraché par Nicolas le-très-bas n'a pas tenu longtemps, on rapporte des colonnes de blindés Russes qui roulent en direction de Tbilissi. Autre détail qui en amusera plus d'un, en deux jours la Russie a su mobiliser l'équivalent de la moitié des forces françaises en terme de cavalerie (de blindés si vous préférez, soit 150 unités) et 10 000 hommes. Le livre blanc prévoit de réduire nos effectifs de cavalerie à 300 blindés lourds uniquement, et il a fallu une semaine pour dépêcher 150 hommes sur les lieux de la tornade... Quand je dis que nous sommes des guignols, croyez moi, que Diable !

Néanmoins, la sôtrie organisée par l'Etat Major Russe ne doit pas nous détourner de l'essentiel de l'acutalité (selon l'ordre de préférence des médias français j'entend) : Pékin et ses jeux olympiques. Le sport ayant autant d'intérêt que la broderie en milieu sub aquatique pour moi, la contre performance française ne sera pas le sujet de ces lignes. Le site d'info Rue89 rapporte que les images de la cérémonie d'ouverture étaient truquées, dans la foulée un journalise anglais se fait molester et arrêter par la police chinoise, et le Dalaï Lama (ce vil agent de la CIA qui a un compte en Suisse dixit la nouvelle vague de bien pensance bobo) est reçu au Sénat... dans un bureau. Mais la voix de la démocratie se fera entendre : notre sympathique bonze sera reçu par Carla Sarkozy en personne. Peut être aura t-il l'idée de l'initier aux chants tradtitionnels tibétains ou à la plasmodie de prières, qu'elle arrête de nous casser les oreilles. N'empêche, j'admire l'habile transition opérée par France 2 entre les images d'une Laure Manaudou éplorée et l'avancée d'une colonne de chars T-72 sur Gori.

Par contre, il y en a un qui n'avait pas d'humour. C'est ce prof qui avait giflé un élève qui l'avait traité de "connard". Ni une, ni deux, le papa du garnement, gendarme de son état, se présente en uniforme à l'école, s'en suit 23 heures de garde à vue par le prof et une campagne de presse visant à expliquer que cet homme était un dangereux alcoolique extrêmement violent. Comme tout débat passionné du moment, il est oublié jusqu'à ce que la Justice se prononce : 500€ d'amende. Coller une baffe à un sale petit con coûte 500€. Un luxe que peu de profs peuvent se permettre malheureusement. C'est aussi un peu ça la baisse du pouvoir d'achat. Militons pour l'euro symbolique dans ce genre d'affaires.

En fait, le seul qui ne doit pas rire dans tout ça, c'est Nicolas. Les Chinois et les Russes lui ont pourri ses vacances chez maman.


ps qui n'a rien à voire (ou presque) : le plafond du parlement européen s'est effondré sur l'hémicycle -malheureusement?- vide. Je trouve l'image très parlante.

Des clous, la Bible et Staline

Par Thinredline :: 08/08/2008 à 13:49
"Bon je te dépose là" "Tu m'abandonnes sous la pluie?" "Oui comme une merde!"

Quand ma nouvelle copine a la même répartie que moi ça me froisse. Je l'embrasse, et pour la première fois depuis que nous sommes ensemble j'ai un peu de mal à la lacher. On s'y attache vite à ces petites bêtes. Le temps de la voir disparaître au bout de l'avenue, me voilà seul au milieu de la route. Au loins le front nuageux lézardé d'éclairs se rapproche assez vite, on entend pas un oiseau ni le clébard du voisin, ni même les hurlements de leur escalve porto ricaine. Le silence total, un peu comme si le fin du monde était proche, ou du moins un bel orage. L'image ferait bien dans un film noir de la vieille école. J'allais sortir mes clefs quand j'entend un truc pas très catho derrière moi. Le feu tricolore fait du bruit. Il hurle "rouge pieton, rouge pieton" et passe au vert au son d'une sonnerie du genre "nokia tune". Ce dispositif est destiné aux non voyants, et au cas où l'aveugle serait en plus sourd, le truc gueule assez fort. Sous MA fenêtre. Normalement il y a un boitier sur le côté pour l'allumer et l'éteindre. Normalement... Ou pas. Merde, je vais pas dormir avec ce truc qui hurle "rouge piéton" sous ma fenêtre. Je pourrais le défoncer avec la 7,65 que le cousin a trouvé dans le grenier de sa grand mère, arme sûrement subtilisé a des teutons pendant la guerre par le papy résistant communiste. Je pourrais... si j'avais des cartouches. J'inspecte le feu histoire de voir si on peut vraiment pas le débrancher. "Putain d'merde".  Et là, le Feu Tricolore prit feu, sans brûler. La voix mécanique qui hurlait "rouge piéton" prend un ton caverneux et me dit :
"Noah [oui une mamie folle et un peu sourde m'a rebaptisé Noah à l'hopital, elle a mal compris mon prénom] tu dois guider ton peuple vers la Terre Promise".
Mon peuple ? Les Bretons ? Les Juifs ?
"Non crétin, les juristes!".
Oh déjà, je tolère pas qu'un enculé de feu tricolore me traite de crétin, et j'imagine la gueule de la terre promise des juristes et ça me donne pas envie d'y guider qui que ce soit. Et toc.
"Tu ne Blasphèmera point ton Dieu! "
Mais t'es un putain de Feu Tricolore, cette conversation ne nous mènera nulle part. Je te laisse. Se faire rappeller les dix commandements par un feu tricolore c'est assez honteux.


Quand je dis que mes patients vont me rendre fou. Mais complètement fou. Non madame vous n'êtes pas encore décédée et non le contrôleur fiscal ne va pas vous trouver si vous restez cachée derrière la climatisation. Et vous n'essayez pas de boire l'alcogel, c'est du désinfectant et... Bon, OK, mais vous me rendez la bouteille après, j'ai du ménage à finir moi. Et vous, vous devriez boire, il fait 33° et vous êtes en plein soleil. Avec un k way et un pull... Il y a ? Des courants d'air ?! Il y a certaines peurs ancestrales chez les français, des croyances qui remontent aux temps anciens, je parle du temps où le téléphone portable et la médecine n'existaient pas. Des croyances du genre : "les microbes sont dans les courants d'air", "les allemands vont venir" ou encore "la ligne maginot va les arrêter". Le folklore populaire français c'est un peu tout ça à la fois, du grand guignolesque mêlé de chauvinisme pas franchement justifié. Au delà du chauvisnisme on l'ethnocentrisme exacerbé, oui, encore une fois. Notre conscience du monde se résume aux éléments français qui s'y trouvent. Tenez, les JO de Pékin, alors que se déroule la grand messe de la dictature "socialiste de marché" au nid d'Hirondelle, le Caucase s'embrase et l'invasion a commencé. Ca rappelle étrangement l'été 2006 quand Tsahal a attaqué le Hezbollah au Liban dans l'indifférence générale pour cause de mondial de foot. L'été est vraiment propice à l'abrutissement des masses populaires, on prend du n'importe quoi et on le monte en psychose. Tenez, la centrale du Tricastin, trois incidents de niveau 0 et 1 en 1 mois... L'ASN répertorie plus de 250 incidents de niveau 0 tous les ans, mais ça ne vend pas assez pour faire souffler un vent de psychose. Quand la machine merdiatique n'a rien d'autre à vendre... Ou encore, après les 20 minutes de JT en direct de la plus grande dictature du monde ou Sarkozy est parti s'humilier on passe aux choses sérieuse : un gosse de deux ans a disparu dans la drôme. C'est tragique, mais statisiquement, ce sont des milliers de disparitions qui ont la morale de tout ça ?lieu tous les ans en France : meurtres, enlèvements, fugues ou tout simplement personnes qui ne veulent pas être retrouvées.

La morale de tout ça ? Outre que les vieux cons ont fait une génération de jeunes cons, l'Histoire donne raison à Staline : la mort d'un homme est une tragédie, la mort d'un million d'hommes est une statistique. Ca marche avec les Tibétains, les Musulmans du Xinjiang ou les opposants politiques... Triste constatation à la mort de Soljenitsine. Comme le disait un illustre homme du début du Premier Millénaire (qui a tragiquement fini sa vie dans la clous, comme quoi même avec des feux tricolores hi-tech on peut encore crever comme ça) "que celui qui a des oreilles pour entendre entende!".

Citer Staline et Jésus dans le même paragraphe, manque plus qu'Idril : Monde de merde. hin hin hin

Revue d'actu

Par Thinredline :: 21/07/2008 à 18:56
* Jack Lang doit être voué aux gémonies infernales. Le projet de réforme des institutions est adopté à une voix près, j'ai décidé que c'est la sienne. On a fait beaucoup de foin autour de cette réforme, il y a du bien (le référendum d'initiative populaire, l'exception d'inconstitutionnalité), du foutage de gueule (tout ce qui relève normalement du règlement intérieur des Assemblées), et du grand n'importe quoi.

Le grand n'importe quoi c'est que sous couvert d'un texte qui voulait équilibrer les pouvoirs la Constitution s'enfonce un peu plus dans le présidentialisme. Le Président peut s'adresser au Congrès sans aucune contrepartie, et surtout pas une once de responsabilité. Mais il garde son pouvoir de dissolution de l'Assemblée Nationale. Le Premier ministre devient de facto inutile, et le Président peut disposer à sa guise des ministres qui une fois renvoyés retrouvent automatiquement leur siège dans leur assemblée d'origine. Nicolas en rêvait, Jack Lang l'a consacrée : l'hyperprésidence de la V ème République. Petit rappel, à la base notre régime est parlementaire. Oui madame. Mais bon, on a bricolé, une première fois en 1962 en décidant que le Président serait élu au suffrage universel direct, et ensuite avec le quinquennat et l'inversion de calendrier électoral. Forcément, le Parlement ne pèse plus grand chose, et devient une chambre d'enregistrement, la cohabitation étant rendue impossible le fait majoritaire permanent donne les pleins pouvoirs au Président seul. Florian avait évoqué une "vision réaliste du rôle du parlement" en Droit International quand j'avais sous entendu au prof qu'il ne servait pas à grand chose. On est en plein dedans. Ce que cette réforme apporte entre quelques bricolages et rustines, miettes laissées gracieusement à l'opposition c'est la déresponsabilisation générale de la vie politique française. Un président qui ne répond de rien à personne, un premier ministre inutile, des ministres inutiles et un parlement tout aussi inutile. A t-on déjà vu une majorité refuser un projet de loi ? Que le texte adopté présente des avancées, il serait de mauvaise foi de le nier. Est-ce une bonne raison pour l'adopter ? Non, définitivement non. Le principe de base du droit constitutionnel (et du bon sens mais ceci est rarement enseigné des les facultés de droit) est l'équilibre des pouvoirs et donc la contrepartie des prérogatives de chacun. Le discours de politique générale du Président adressé au congrès serait un peu l'acclamation faite aux rois mérovingiens, la majorité applaudi notant dans leur filofax ce qu'ils auront à voter dans l'année et le président ne se verrait pas placé en difficulté devant l'échec cuisant de ses engagements. Donc nous voilà face à un discours de politique générale qui n'engage à rien et donc un chef de l'exécutif qui ne s'engage à rien.

Aux Etats Unis, puisque c'est ce qui semble inspirer notre cher président, les parlementaires sont élus à mi mandat présidentiel. Ca c'est de l'équilibre des pouvoirs.

* Autre affaire qui fait parler d'elle, l'Affaire Siné. Ou plutôt Dreyfus bis, au moins. L'impétueux chroniqueur de Charlie Hebdo soulignait la conversion au judaïsme de Jean Sarkozy par pur opportunisme (avant ses fiançailles avec le fille du PDG de Darty). Relever l'opportunisme des membres de la famille Sarkozy, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas de l'antisémitisme. Mais le mot est lâché "juive", "judaïsme". C'est comme dire "Arabe" ou "Noir", ça fait de vous un sale raciste. Ma grand mère est juive. Me voilà antisémite... Ah non, étant moi même en partie juif j'ai le droit d'utiliser ce mot, mais pas vous. Toujours est-il que BHL, dans les colonnes du Monde écrit : "Voilà un humoriste - Siné - qui donne à son journal une chronique où il dit, en substance, que la conversion au judaïsme est, dans la France de Sarkozy, un moyen de réussite sociale." Ce n'est pas ce qu'a dit Siné, heureusement que Charlie Hebdo n'a pas publié une chronique antisémite, parceque dans un canard, même dirigés par Phlippe Val, les articles sont lus avant d'être publiés. Question de responsabilité légale. Ceux qui demandent la démission de Siné aujourd'hui ont donc eu le papier entre les mains avant sa publication. En tout cas si cette rédaction fonctionne normalement. Ou alors Philippe Val est un rédacteur en chef qui publie des articles sans les lire, donc c'est de sa responsabilité (morale, la responsabilité légale va au directeur de publication) si des conneries sortent dans son journal. Alors oui monsieur BHL, l'Affaire Siné est transformés honteusement en affaire Philippe Val et la blogosphère est profondément antisémite. Ou alors moins prompte que vous à voir de l'antisémisme là où il n'y en a manifestement pas. Solution ? Interdire le mot "Juif" dans les médias. Interdire au passage toute critique d'Israël ou plutôt de sa politique (pudiquement appellé "Etat Hébreu" par nos média alors que la Constitution d'Israël le définit comme un "état Juif". La Constitution d'Israël est donc antisémite ? Voyez que tout ceci n'est pas sérieux).

BHL écrit encore :
"Un tout dernier mot. Il faudrait, ânonne l'opinion, veiller à ne pas tomber dans le conformisme d'un politiquement correct, voire d'une police de la pensée et du rire, dont le seul effet sera d'empêcher les humoristes d'exercer leur libre droit de se moquer de tout et de tous. Soit. Sauf que, là aussi, il faut s'entendre. Et oser, surtout, poser la question. Et si "politiquement correct" était aussi le prédicat d'un discours et, en la circonstance, d'un humour qui s'interdirait le racisme, l'antisémitisme, l'appel au meurtre ?"
 "Et si cette volonté de rire de tout et de tous, tranquillement, sans entrave, exprimait juste la nostalgie du bon temps de la blague à l'ancienne, bien grasse, bien salace, quand personne ne venait vous chercher noise si l'envie vous prenait de vous lâcher contre les "ratons", les "youpins", les "pédés", les femmes ?"
Qui aurait osé dans les années 80 s'attaquer à un homme comme Coluche? Et pourtant Dieu sait qu'il s'est lâché sur les Arabes et les Juifs. Claude Askolovitch du Nouvel Obs explique que si Siné n'a pas encore été viré de Charlie Hebdo c'est parcequ'il est de la vieille gauche obtue, à BHL d'ajouter qu'il ne faut pas excuser Siné avec ses tendances anar. On le sait tous, Siné n'est PAS antisémite, pas plus que ses propos. Alors pourquoi villipender cet humoriste ainsi ? Ses propos ont du déplaire au clan Sarkozy, et certains journalistes ont étés virés pour moins que ça. BHL et Val crient à la pranoïa en choeur. Desproges a aujourd'hui plus que jamais raison : on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui. Surtout pas avec les philosophes de plateaux télé. Que devient le Charlie Hebdo qui avait publié en une un Mahomet qui déplorait "c'est dur d'être aimé par des cons" ?

Quoi qu'il en soit, si j'étais Juif, ça m'emmerderai de voir un petit con comme Jean Sarkozy se convertir pour se taper la fille du PDG de Darty...


EDIT : la dernière zone de Siné, uploadée par tous les blogueurs BD et assimilés (ici Laurel, oui j'ai honte)

On le pose où le mort ?

Par Thinredline :: 18/07/2008 à 17:59
Ca y'est, j'ai fini de tourner en équipe. Jusqu'à la fin du mois je tiens la boutique tout seul. Mes collègues sont vraiment supers, mais je crois qu'en ce moment si je peux profiter du calme seul, ça ne sera pas plus mal. Il faut vous dire, mon service est au premier étage. L'après midi PERSONNE n'y passe. Le week end la surveillante générale et la kiné ne sont pas là, ça fait encore moins de passage. Cool. J'ai un étage d'hôpital pour moi tout seul. Parfois des gens paumés pensent qu'on a des urgences et arrivent avec un trou dans la tête ou une fracture ouverte en demandant un docteur. Non, ici on fait du soin de suite, mais l'infirmière pourra vous donner de quoi désinfecter. Bougez pas, on appelle le SAMU. Et vous arrêtez de gueuler, y'a des malades ici. Non mais. Oui ça fait mal, mais qu'est ce que j'y peux si votre fémur sort de votre jambe ? Donc voilà, étant tout seul de service le soir, il faudra de quoi m'occuper, une collègue m'a gentilment laissé son livre de sudokus. J'ai mis 20 minutes à en finir un facile, mais bon, je suis allergique aux maths et donc aux chiffres. Voilà pourquoi je pourrais pas être avocat : leur rapport maladif au fric les amène à passer leur vie dans les chiffres. j'ai pensé aussi ramener un bouquin. Ou ma carabine, dans le hall y'a bien 15 mètres. Ah mais Monsieur le Directeur, ce patient était dans mon champ de tir. Non, ça le fait pas trop. Pas grave, je suis le maître du 1er étage, et si quelqu'un veut y passer, il devra affronter mon autolaveuse (avec la quelle j'ai bien failli décaper ma cadre qui sortait de son bureau... C'est lourd une autolaveuse.) En plus le week end il n'y a pas ma nouvelle super pote, j'ai nommé "la-stagiaire-interne-kiné". Elle n'a pas de prénom je crois. La kiné l'appelle gentilment "la gamine"... Et ma consommation tabagique est trop faible pour accompagner toutes les équipes de soin à leur pause cigarette. Pas grave j'irai squatter la cafetière en médecine. Ou parler aux morts, je préfère leur silence aux vains babillages des vivants.

A l'entrée de mon armurier préféré (en fait celui qui vend des bipieds pour fusil à un prix raisonnable parceque le "GIGN approved" à 140€ non merci), je me suis fait agresser par une fille de la WWF, oui encore une. Une blonde aux yeux bleus en plus. Une hippie, en plus. "vous avez un site web ? // c'est quoi ton numéro ?" En fait c'était sur réaliste si on y pense bien. Genre une petite blonde qui veut sauver le monde (oui, encore une) devant la vitrine remplie de gilets tactiques, monoculaires de vision nocturne, jumelles télémétriques, viseurs 12x60 etc... et puis une hippie pour sauver les espèces menacées, je trouve que c'est très à propos. Noooon, y'en a encore ! Des vrais ! Qui se lavent pas et s'habillent comme des sacs. Je suis sur qu'en plus elle écoute du Joan Baez ou les Who. Ou pire : Bob Marley.

Un peu comme mon collègue qui bosse avec radio tropiques.

Ze taiquetonique legend (!)

Par Thinredline :: 13/07/2008 à 11:09
"- Ah t'as 21 ans ? Je t'en aurai donné facilement 10 de plus... Euh... Désolée.
- Y'a pas de mal i__i"

Je crois que là, c'est la fin des haricots. Je ne suis pas mort, du moins pas encore. Mais vous comprenez, maintenant que je suis en vacances et plus à la fac, j'ai un peu moins le temps de vomir sur nicolas sarkozy et mes ex ici. C'est que j'ai du boulot moi. Le service de médecine c'est un peu la folie, genre le matin t'arrives pour t'occuper des patients et t'as l'infirmière qui fait la danse de la pluie avec une patiente. Encore plus efficace que les pièces jaunes pour mettre un peu de gaité à l'hôpital dira-t-on.

Allez, un top des recherches et une vrai note ensuite [j'ai mon w.e donc j'ai le temps.]

"Boeuf highlander" > l'immortalité dans un big mac. Beau sujet de philo.
"Comment annuler un divorce?" > En ne divorçant pas ?
"Comment un homme s'appercoit-il de la virginité de sa femme?" > Tu veux vraiment un dessin ?
"Drogue cuillère" > C'est de l'héroïne.
"Elle baise à 15 ans" > Elle en a le droit techniquement.
"Etudiente sadomaso" > En prépa doit y'en avoir pas mal...
"Fac de droit c'est dur ou pas" > C'est même super dur.
"Fac de droit majeur mineur comment ça marche" > Ca marche selon le bon vouloir de l'administration.
"Fac de droit paris 8 pourri" > Oui, carrément.
"Frédéric lefèvre gros con" > Ce n'est pas moi qui dirait le contraire...
"Hippie salope cul" > Le libération sexuelle des hippies version 2008. Triste monde.
"J'ai baisé une africaine" > www.immigration.gouv.fr ?
"Je déménage à camberra" > T'as bien raison.
"Je veux divorcer mon mari a frauder le fisc" > Comme 20% des français madame...
"La plus belle bite de france" > Sérieusement, tu pensais à quoi en tapant ça ?
"Petite fille avec gros bite" > Un transexuel thaïlandais ?
"Salope mayennaise" > De l'agricultophilie ?
"Thinredline mange une vache" > C'est faux, ma blonde m'a dit que c'est mal.
"Tranxène par perfusion" > Ta gueule.
"Vendre drogue melun" > Derrière la gare.
"Trous du cul d'ados défoncés" > En taule, ouais.
"Transformée en kangourou" > Non pour ça, c'est "Améliemélo" dans les liens, à gauche.

Hier au retour d'une rencontre forum, sur le quel je suis administrateur, je me suis retrouvé coincé dans le RER avec DEUX taiquetoniques. Ou deux caricatures de taiquetoniques. Deux ados claffis d'acnée, sans crête mais avec un super mulet façon ex-RDA. Le premier avait un t shirt assez marrant. On pouvait y lire, sous un flèche pointant vers sa tête "The Man", et "The Legend" au dessus d'une flèche pointant son entre-jambes. Encore un qui s'identifie à sa bite. Je serais tenté de dire "quand on a que ça", mais le propre d'une légende est de ne pas exister ou alors de ne reposer que sur une toute petite part de vérité. Je me demande si le designer du t shirt était simplement un ignare ou s'il a voulu entuber les imbéciles qui achèteraient ce t shirt... Entre deux remarques sur le super t shirt qu'ils ont vu dans une boutique aux Halles, il précise à son ami à propos de sa copine "ça devient sérieux, je suis jamais resté aussi longtemps avec une fille..." "Ah ça fait combien de temps?" "Trois mois etdouze jours!" Mondieumondieumondieu... Le ridicule ne tue pas [dommage].

Sinon y'a d'autre jours où on ferait mieux de rester pieuté, mais vraiment quoi. Genre après une journée de boulot assez fatiguante avec son lot de morts et d'agonisants, ta copine te file rencard à la sortie de son boulot pour te larguer parceque c'est plus comme avant. Ok, on est plus comme au lycée, mais c'est cool quand même, non? Non. OK. Pas grave j'irai passer mes nerfs sur le champ de tir, ça tombe bien il paraît que ma nouvelle acquisition peut faire des cartons à 35 mètres. Sans lunette, sinon c'est pas drôle. En reparant de ma courte soirée avec ma plus copine on m'interpelle sur le quai, gare de lyon "Yooooooo!". Deux filles de ma promo, celle avec ses lol sautillants et sa copine blonde. Ca va ? J'me suis fait larguer et j'ai eu deux décès cette semaine. Ca leur apprendra à poser la question. Arrive ensuite, au même moment Florian, et pour finir monte dans notre wagon une cinquième personne de la promo 2008 de l'IDEM. Retour temporaire à la fac, quel master sera le plus adapté au concours de chépaquoi et quelles options prendre à l'IEJ... Entre mercredi et samedi même pas le temps de déprimer et d'être aigri (quoi même sans ça...) Ca motive assez de se réveiller à 5h30 sur fond de Gojira ou de Converge pour aller bosser dans un hopital éclairé aux néons.

"Ben ça faisait un moment ! Alors ta semaine ?
Bah j'suis plus avec ma copine, mon pote William a essayé de m'embrasser et j'me suis battu avec un poussin mutant à coups de couverts en plastique chez macdo. D'autres questions ?"




Mauvaise(s) idée(s)

Par Thinredline :: 03/07/2008 à 12:51
En France, on a pas de pétrole, mais on a des idées. Mais comme nous sommes en France, il fallait bien se douter que tout ceci est bien trop simple pour être vrai. Donc, faute d'idées, en France, on a de mauvaises idées. Ca commence par les pétroliers eux même. Pour vendre le goudron à 1,60€ le litre, ils l'affublent de noms à le con, du genre "excellium" ou "v power". Ne vous y trompez pas, on a beau changer le nom, les choses quant à elles restent les même.

- Tirer à balles réelles dans la foule, c'est un mauvaise idée par exemple. Enfin, sauf si la foule ce sont des jeunes de banlieue qui brûlent des policiers et des voitures. Mais en temps normal, vider une rafale de 5.56 sur une foule, ce sont des choses qui ne se font pas. C'est même très vilain. Il faut savoir que dans le circuit militaire balles à blanc et balles qui tuent ne se croisent jamais. On a donc face à nous un "sergent bien noté" qui a voulu tirer des balles [pardon...] pour son arme perso et a confondu chargeur à blanc pour la démonstration et chargeur pas à blanc pour la maison. En plus de voler du matériel appartenant à l'Etat, ce mec est con. Bref, l'histoire aurait pu s'arrêter là, on envoie le serpatte au trou et tout le monde est content. La coutume voulait que le chef d'Etat Major de l'Armée de Terre présente sa démission au chef des armées, donc à Nicolas Sarkozy (oui, je sais, à moi aussi ça me fait mal). La coutume imposait donc également à Sarko 1er de refuser la démission. Ce qu'il n'a pas fait, expliquant que les militaires sont de sales incompétents. Même si c'est souvent le cas, un chef des armées se doit d'être solidaire avec ses hommes et assumer sa part de responsabilité. Pas renvoyer un général reconnu et compétent comme un malpropre, insultant ainsi tout un corps d'armée. Paul Quilès, ancien ministre de la défense en a profité pour dire tout le mal qu'il pensait des "dérives monarchistes" de l'omniprésident bien aimé des français. Mais bon, c'est un socialiste, il en rajoute forcément un peu. On a aussi décidé de dissoudre une unité d'élite et de relever un officier supérieur de ses fonctions... Quitte à ce qu'un responsable militaire prenne ses responsabilités, pourquoi pas demander la démission de celui que la Constitution place "Chef des armées" ?

- Seconde mauvaise idée du moment, ficher les mineurs dès 13 ans lorsqu'ils présentent un risque pour la sécurité nationale, ou du moins celles des sacs à main des mamies. Après l'idée de mettre les enfants de 36 mois qui présentent des prédispositions génétiques à la violence dans des crêches de haute sécurité et le fichage au fichier des empreintes génétiques de deux gosses de 9 et 11 ans qui avaient volé une balle dans une superette, l'UMP a de la suite dans les idées. Que faire donc des jeunes connards qui causent des accidents de la circulation en scooter avant de commetre un délit de fuite ?

- Autre mauvaise idée du moment, ou plutôt mauvaises idées, celle du rapport Guesnerie sur l'utilité de la filière SES au lycée. L'éco est censée former l'esprit critique des jeunes leur apprennant la théorie économique mais également les problèmes sociaux qui découlent du fonctionnement de l'économie mondialisée. Pour les auteurs du rapport c'est une hérésie. De sales profs de gauches feraient de la propagande anti entreprise et auraient l'outrecuidance de parler de précarité et de chômage plutôt que de "l'élévation du niveau de vie" (authentique !). Parlons donc à l'école de la hausse de la baisse du niveau de vie, on positivera comme ça...

- la libération d'Ingrid Bétancourt nous apprend deux choses : la récupération politique du malheur des autres vend toujours, ça réussit à Sarkozy et un peu moins à Ségo. Ensuite, les Israëliens ont bien les meilleurs services spéciaux du monde.

***

Reprise de boulot à l'hôpital. Le service de médecine est assez crevant, et physiquement, et pour les nerfs. Ce matin, la chorale de la maison de retraite répètait en face, les baies vitrées grandes ouvertes. On était dans l'unité hospitalière avec une collègue, en train de vérifier les dossiers médicaux des patients. On a bossé au son des chants grégoriens. C'est mystique.


Statu quo

Par Thinredline :: 25/06/2008 à 10:18
On meurt de chaud. Je marche sous un soleil de plomb, direction Austerlitz. Vue du pont du General De Gaulle, la gare semble être un mirage, la chaleur se reflète sur les barres en verre du quartier de la BNF et du Quai de la Rapée jusqu'à Bercy et l'imposant ministère des finances. J'ai deux heures à tuer. Direction Saint Michel, un livre à acheter. Je ne sais pas trop ce qui va se passer tout à l'heure, la fin ou le statu quo. En attendant un touriste me demande de le photographier dans l'axe de Notre Dame me confiant son numérique. Soit j'inspire confiance, soit ce type est fou... j'allais lui assèner un "you're crazy ? you're in paris!" mais je me suis contenté de prendre sa photo, il avait l'air content du résultat. Je remonte le boulevard Saint Germain, arrivé à Cluny-Sorbonne je me fais agresser par une bande d'étudiants écolo avec un gilet orange fluo estampillé "WWF". Une rouquine avec un keffieh me lance "l'environnement, les espèces menacées, c'est important non?". J'ai pas le temps, et surtout pas envie de rester ici au milieu de la foule. Elle me dit qu'elles sont là jusqu'à 19h de toute façon. J'ai un chat obèse qui ronfle devant la télé, je crois que niveau protection des espèces rares je donne déjà. J'ai entendu une fois, sûrement pendant une canicule, que lorsqu'il fait 30° à l'ombre, au soleil la température dépasse les 60° au soleil. Je dois la retrouver après le travail, direction le Jardin des Plantes, case départ ou presque, encore à pieds. Je remonte l'allée dans la poussière blanche. Sur le côté pour une expo ils ont mis des panneaux sur l'évolution géologique de la Terre. On remonte 4000 millions d'années sur la travée Est. Eprouvant. Devant l'entrée de la galerie de l'Evolution il y a un muret, dans l'axe des deux portes Sud, je m'y assois et lit en attendant. Une fille fait de même juste en face de moi. Un serveur du salon de thé accolé à la Mosquée vient me demander du feu. J'ai un briquet, il me remercie et ajoute "hey, fais pas la tête, la prochaine fois ce sera une fille qui viendra te demander ton feu!".

Dimanche, dans le RER, en face de moi, sur la travée d'à côté il y avait un homme. Il fixait avec anxiété son portable. On pouvait lire une certaine détresse dans son regard. Il devait avoir la trentaine, d'apparence assez discrète et un air fondamentalement gentil qui inspirait la confiance. Le genre de personne qu'on croise rarement dans un RER en fait. Son smartphone s'allume, un coup d'oeil, son visage s'illumine, il répond et parle doucement. Peu à peu il se décompose, pâlit, murmure un "mais je t'aime..." discret. Fin de la communication. Il regarde dans le vide l'air hagard, les yeux rougis, un moment. Et il craque, prend sa tête dans ses mains et sanglotte. J'ai vécu exactement la même chose, et crains de revivre ça sous peu. Peur peut être infondée, mais qui devient physiquement présente. J'ai failli lui parler, mais on approchait de gare de Lyon, il s'est levé et a marché sans entrain vers les portes. Sentiment étrange, c'était peut être moi dans 10 jours ou dans 10 ans. Je sais pas si c'est la distance qu'elle a mis entre nous ces derniers jours, ou du moins sa façon de se comporter très différente d'avant (ou même de la semaine dernière), ou bien le temps, mais j'ai une envie de gerber qui me tenaille depuis avant hier. T'es une grande fille, si y'a un truc qui va pas, tu peux aussi m'en parler. Non ça va, j'suis juste exténuée en ce moment. Je te connais. Non, ça va. Ok. L'épisode de Dr House qui passe à ce moment là est sinistre. Le patient est pas récupérable. Impossible de dormir non plus, je me lève, pose la tête sur les genoux. Qu'es-ce-t'as? Rien. Retour en RER, je me replonge dans mon "the US in a nutshell" et lit le chapitre sur la Grande Dépression de 1929. La Bible me dit que de toute façon Dieu m'aime et me sauvera, Nietszch me dit de m'en foutre, et ma Blonde que c'est pas grave mon lapin c'est toutes des méchantes de toute façon. C'était tellement plus simple quand j'étais dark métalleux avec mes amis trasheux : "P'ter la gueule!". Après j'ai commencé à étudier le droit, et on m'appris qu'un problème ne se règle pas à coups de ranjos dans le cul. Ce serait quand même con de s'être tourné autour pendant deux ans, attendant de se retrouver pour que ça merde sans explications comme ça. Au pire, ça recommencerait, encore.

Pour plus de légèreté, enfin si on veut : l'Iran interdit les cabines à bronzage pour des raisons de santé publique - et pour que les jeunes femmes ne se détournent pas du Coran en bronzant, on sait jamais, ça risquerai de les désimmaculer, ce qui provoquerait l'annulation de leur mariage devant le TGI de Lille.

Et en bonus, Motley Crue qui était un groupe de glam hard rock tout pourri a décidé de sortir un nouvel album. Le single "Saints of Los Angeles" est quand même sympa. Bon calibré pour faire un hit - du genre l'album "nevermind" de Nirvana devenu icône d'une génération d'ados mal dans leur peau qui reprennent "smell like teen spirit" en boucle à la fête de la musique (alors que le grunge c'était un truc de trentenaires dépressifs) - mais faut voir ce que donne le reste.



Zéro pointé.

Par Thinredline :: 18/06/2008 à 13:55
Les deux chaînes d'info principales de la TNT (BFMtv et iTélé) sont monopolisées depuis une bonne demie heure par la retransmission en direct de la conférence de presse de l'entraîneur de l'équipe de France qui, semble t-il, a perdu un match important hier. Enfin, il me semble, je n'ai pas suivi toute l'affaire. Suite à cette défaite, donc, on demande des explications à cet homme, et ça devient une affaire d'Etat. Un journaliste posait même une question sur l'exposition de l'hotel de l'équipe. Bientôt on accusera l'entraîneur d'avoir perdu le match parce que nos pauvres footeux n'avaient de PQ de marque. Deux chaînes d'infos nationales qui tournent en boucle sur l'élimination d'une compétition de foot toute une matinée... Deux buts et c'en devient une affaire d'Etat, la populasse demande des têtes et les français sont dégoûtés, ils en oublieraient presque le prix de l'essence. Pire encore, ceux qui placent leur patriotisme dans onze branleurs en survête "on a bien joué mais qu'on a pas bien su gérer la fin sur le collectif de l'équipe qu'il était pas au top mais on fera plus mieux la prochaine fois". Amen. Les journalistes savent préserver leur hiérarchie douteuse de l'information en ouvrant le JT sur un sujet de 10 minutes montrant 23 jeunes de banlieue encapuchonnés en train de visiter un zoo en Suisse. On penserait à une initiative du conseil général de Seine Saint Denis pour offrir des vacances à des jeunes issus de quartiers défavorisés, mais non, c'est l'équipe de France de football qui se prépare à une rencontre décisive. Suit l'interview du cuistot du restaurant. Nous voilà rassurés, ils ont mangé des tartines de nutella ce matin nos footeux. Voilà de quoi tenir mon pays en haleine pendant tout une journée. Au passage, c'était aussi une journée d'action nationale pour la sauvegarde des 35 heures, la présentation de notre nouvelle politique de défense, et aujourd'hui on comémore l'appel du 18 Juin qui cette année fait autant de bruit dans les médias que le débarquement passé allègrement à la trappe le 6 Juin. Qu'on nous bourre le mou avec, non, y'en a marre, mais une phrase en fin de JT, c'eût été bien venu, au moins pour nos morts. A défaut de pain hors de prix, on sait encore donner des jeux au peuple, leur effet débilisant produisant son plein effet sur une génération analphabète elevée à la trash TV. [tout ça pour dire que j'aime pas le foute en fait].

Enfin, cette élimination prématurée de l'équipe de France permettra aux lycéens de bosser pour leur bac. Parceque si on oublie le débarquement, le bac, lui on ne l'oublie pas. Entre Kevin qui est très sérieux et prend des cours de soutient parcequ'il est nul en maths, Deborah qui passe ses matières à l'oral en STG et Pascal le prof qui a plein de copies à corriger, la France est très au fait de comment marche le bac. C'est aussi le moment pour de nombreux pédagogues de toutes obédiences nous dire que le bac est un rite initiatique [dans certaines civilisation on recours à la torture pour que les jeunes hommes deviennt de vrais hommes, alors un exam, pourquoi pas], d'autres de dire que c'est injuste et dépassé et militer pour le contrôle continu, ou encore certains rappeller que ça ne sert à rien, l'Education Nationale donnant des consignes de clémence aux correcteurs pour atteindre les sacro saints 80% de réussite. Un ministre (et de gauche) en son temps voulu lutter contre le chômage et l'exclusion en donnant le bac à tout le monde, il n'a surement pas pensé que de ce fait le diplôme ne vaudrait plus rien et que les hordes de débiles à qui on aurait donné le bac ne seraient pas foutus de suivre des études supérieures, et se retrouveraient donc au chômage après avoir surchargé les amphithéâtres. Quand on dit qu'il n'y a que 25% de réussite en fin de première année à la fac, croyez nous. En première année de droit j'ai vu des étudiants abandonner la fac parce que les cours étaient trop compliqués, pas dans le fond, mais juste les mots utilisés, autant de mots de plus de 3 syllabes en une seule phrase personne n'avait jamais entendu ça auparavant. Heureusement, s'ils ne seront pas avocats, ils pourront devenir footballeurs. Ou supporters. Pas besoin de fonctions encéphaliques complexes pour taper dans un ballon ou gueuler devant sa télé avant d'aller klaxonner dehors parceque "on" a gagné, à 11 neuneus et 3 millions de beaufs au bide kronembourg.

Et pour ceux qui ne désirent pas devenir footballeurs, il y a les partiels. Le japonais est la seule langue dans la quelle il existe un mot pour désigner la mort par excès de travail. Ce mot devrait exister aussi chez les juristes. Après deux semaines passées au fond d'une caverne pour apprendre des montagnes de jurisprudence et de règles au fonctionnement complètement abscons il est temps de prouver qu'on a pas passé trois ans en licence pour rien. Le plus fun dans les oraux ce sont les couloirs des salles d'exam, pour aller s'inscrire sur la liste de passage il faut bien faire attention à ne pas marcher sur les étudiants qui révisent jusqu'à la dernière minute et les filles qui se roulent par terre en larmes parcequ'elles ont "tout raté"... On aurait presque envie de leur marcher dessus pour les achever avec délectation.

Il y en a un autre qui devrait se mettre au football pour se recycler, c'est Night M Shyamalan. Réalisateur brillantissime de 6ème sens et du Village, son dernier film laisse un peu... dubitatif quant à la capacité de l'homme à se renouveller dans le talent. Disons le tout de suite, Phénomènes, puisque c'est le titre de son dernier film, fait plus penser à un mauvais téléfilm des années 80 du style "l'attaque des abeilles tueuses" dont m6 nous gratifie règulièrement. Pourtant, l'idée à la base du film est proprement géniale, et, bien menée, elle aurait pu aboutir à un film vraiment terrifiant à ne plus oser sortir de chez soi. En lieu et place de celà, il nous sort uin thriller SF écolo poussif et plein de longueurs. En plus, c'est mal joué. Le casting est pourtant pas mauvais mais les acteurs d'habitude talentueux sont complètement amorphes, le tout sur fond de love story assez minable (un couple en difficulté parceque madame a mangé un tiramisu avec son collègue de bureau sans même coucher avec). Le message ultra moralisateur aurait pu découler du scénario lui même, mais non, il faut qu'on nous l'assène encore et encore. Je pense ne rien révéler en parlant de cette scène qui aurait pu suffir à faire passer le message : ils s'enfuient et passent devant une pub pour une maison témoin style "maison de vos rêves", le slogan de la pub est "you deserve it!" ("vous l'avez bien mérité!"). Détail à peine perceptible mais qui donne le fond du message. En étant moins sévère : c'est pas SI mauvais que ça, on peut aller le voire, mais venant de Shyamalan c'est terriblement décevant... L'idée mériterait d'être reprise et mieux exploitée dans un remake, parceque là, on reste vraiment sur notre faim. Si vous l'avez vu vous aussi, laissez vos impressions ça m'intéresse!

Top 18

Par Thinredline :: 06/06/2008 à 21:13
Ce soir le baril de goudron a tapé dans les 140$, vous comprendrez que je n'ai pas le courage ni la force morale de vous faire une vraie note. Oui, mon humeur est indexée sur le prix du baril j'ai décidé.

"pauvres sont sales voiture" > pire, ils ont de vieilles voitures qui consomment trop. La demande de pétrole, c'est les pauvres, c'est à cause de ces salauds de pauvres que le pétrole est cher, c'est à cause d'eux que je suis démoralisé. Vivement qu'on leur fasse la guerre aux pauvres. Ca me donnera du boulot tiens.
"ecoute connasse" > Je pense souvent le début de mes phrases ainsi, mais je ne le dis jamais. Sauf cas extrêmes.
"baise cruel africaine" > Requête provenant de Bamako. Des fétichistes vaudous sado masos fréquentent mon blog. Ca m'émeut. Dieu seul sait à quels rituels malsains et abjectes ils se livrent en lisant mon blog. Peut être qu'ils égorgent des poules noires en fouettant une poupée vaudoue à l'effigie de Rachida Dati.
"boudiouboudiou"
"bouseux mayenne"
"comment mastiquer un scooter?" > Ben... avec les dents ?
"contrat droit durée ad aeternam" > C'est interdit. Au pire c'est pour 99 ans et on appelle ça un "contrat emphythéotique"
"drogué cuillère en plastique" > Je... En fait non.
"étudiant en droit look" > Pétasse pour les filles, branleur en ralph lauren pour les mecs (y'a que Flo qui a la classe avec son costard de toute façon)
"fac de droit c'est dur?" > Oui, très.
"fétichiste de rachida dati" > Google analytics m'informe qu'il est quand même resté 8 minutes 45 sur la page...
"ma femme filmer quand elle dor" > Omar m'a filmer ?
"ni vierge ni soumise" > Trop de féministes sur ce blog. Manquerait plus qu'elles soient communistes et végétariennes en plus. [votre humble serviteur vous dit adieu s'attendant à de terribles représailles qui feraient passer kill bill pour un épisode de Candy au pays des Bisounours].
"roselyne la salope" > Ouais, elle veut interdire les happy hours. Au bûcher !
"sanders nue" > Si je veux voir du gras, je vais chez KFC, moi.
"thinredline aime les rousses" > Et les brunes, et les blondes, et les bleues comme ça pas de jalouses.
"thinredline mange mona" > Y'a pas assez à manger là dessus.
"thinredline aime les hommes" > Et les filles et les animaux, comme ça pas de jaloux.

Sinon, plongé dans mon droit fiscal, j'ai relu un truc qui mérite d'être noté. Le fisc utilise plusieurs fichiers informatiques pour recouper les infos sur les contribuable et ainsi repérer les fraudeurs. Ces fichiers ont tous des noms à la con (FIP, PROSELEC)... sauf celui des fraudeurs, il a un nom Arabe : AGADIR. Et le logiciel qui permet de recouper les fichiers pour coincer les fraudeurs s'appelle AMIS... On rigole bien à Bercy.

Ze cruel world of the fac de droit - Blog créé avec ZeBlog